Hermès : Une action rentable et très haut de gamme

Analyse de l'action Hermès

Hermès (RMS) est une société en commandite par actions qui conçoit, fabrique et vend des produits de luxe. Elle a été fondée en 1837 par Thierry Hermès. On la surnomme le sellier par ses activités d’origine. Hermès a pris une dimension internationale avec plus de 300 magasins aux quatre coins du monde. Son chiffre d’affaires est réparti sur diverses activités :

  • Maroquinerie Sellerie (50 % du chiffre d’affaires) : sac à mains, portefeuille, porte-monnaie, ceinture, agendas, selles, brides, équipements d’équitation.
  • Vêtements et Accessoires (21 % du chiffre d’affaires).
  • Soie et Textiles (10 % du chiffre d’affaires).
  • Parfums (5 % du chiffre d’affaires).
  • Horlogerie (3 % du chiffre d’affaires).
  • Autres métiers (11 % du chiffres d’affaires).
Carte magasins hermes

Carte mondiale magasins Hermès. Source FinanceHermes.com

Sur le plan géographique, son chiffre d’affaires est réparti : Asie-Pacifique (48 %), Europe (33 %), Amériques (18%), Autres (1%).

 

L’entreprise la plus authentique du luxe

Depuis sa création, Hermès a tenu à garder son authenticité qui commence par préserver coûte que coûte son indépendance. Elle a tenu tête à LVMH qui avait peut-être des intentions d’OPA. Aujourd’hui, la famille Arnault n’a plus que de 2 % du capital du sellier alors qu’elle possédait plus de 20 % quelques années auparavant.

Hermès est plus qu’une entreprise mais une marque à forte identité qui a écrit les belles pages de l’univers du luxe. Sur la durée, elle s’est forgée une réputation légitime vis-à-vis des clients qui aiment les histoires. C’est aussi un héritage familiale qui rappelle que ses produits ont été fabriqués dans un entrepôt du coin entre amis. Malgré les évolutions industrielles et technologiques, le savoir-faire artisanal a été toujours dans l’ADN du sellier.

Là où Hermès se distingue de LVMH ou Kering est que la quasi-majorité de sa croissance du chiffre d’affaires est réalisée par ses propres produits. Faire une grosse acquisition pour augmenter ses parts de marché à l’extérieur reviendrait à perdre son authenticité.

 

Une régularité financière exceptionnelle

Dans une entreprise familiale, on prend généralement soin des finances. Chez Hermès, elle est capitale pour préserver la création de valeur pour l’actionnaire. Malgré qu’elle évolue dans un secteur sensible au cycle économique, Hermès parvient affronter les tempêtes économiques et financières.

Démarrons par le BPA (Bénéfice par action).

Evolution bpa Hermès

La crise financière 2007-2009 l’a un peu affecté. Hermès a repris son envol avec une croissance moyenne du BPA de 19,8 % entre 2009 et 2017 avec une bonne gestion de sa trésorerie.

Evolution dividende Hermes

S’ensuit le dividende qui est passé de 1 € en 2007 à 4,1 € en 2017, soit une progression moyenne de 15 %. Elle est justifiée sur le plan fondamental par la croissance de son chiffre d’affaires et bénéfice. Comme c’est action de croissance dans l’état d’esprit des investisseurs, son rendement a peu d’intérêt. Son payout ratio (ratio dividende/BPA) avoisine 35 %. Hermès a donc une position conservatrice sur sa trésorerie et ne cherche pas à arroser les actionnaires. De temps en temps, elle peut les récompenser de leur fidélité verse un dividende exceptionnel en plus du dividende ordinaire.

Rentabilité et profitabilité d'Hermès

Arrivent ensuite la profitabilité et la rentabilité. Côté profitabilité, Hermès parvient par sa dose de créativité d’augmenter régulièrement sa marge opérationnelle et nette. Cela a du sens si l’argent investi est rentabilisé. Le fait qu’elle ne parvient pas à renouer le pic du ROE (Retour sur capitaux propres) et ROA (Retour sur actifs) en 2012, me semble anecdotique. Ceux des années suivantes restent à des niveaux élevés. Boursièrement parlant, cela n’a pas empêché son cours de Bourse de monter régulièrement.

Pour couronner le tout, Hermès a une trésorerie supérieure à ses dettes. Comme quoi, elle peut voir venir à la prochaine crise financière.

 

L’action Hermès tord les idées reçues de la finance

Les médias, la presse et les professionnels de la finance vous prétendent qu’une action ayant un PER élevé est un investissement à vos risques et périls. Cela serait le cas si ce n’est pas sain en cas d’incohérence entre les fondamentaux et le cours de Bourse.

Mais sur Hermès, c’est tout le contraire malgré un PER qui frôle la barre des 50. Avec cette vidéo, vous aurez peut-être les idées claires.

Dans ma formation gratuite, je vous ai prévenu qu’une action avec un PER élevé est synonyme de belle qualité et une prime de risque moindre. Tant que les fondamentaux d’Hermès sont solides, un PER élevé ne devrait pas être un frein.

Le principal risque est qu’elle déçoit les attentes des investisseurs qui se sont habitués aux bonnes nouvelles. Ils chercheront la petite goute d’eau qui fait déborder le vase pour liquider une partie de leurs positions. Histoire de prendre des bénéfices.

 

Risques et Opportunités

Démarrons par les risques. Le fait qu’Hermès est une entreprise de dimension internationale, est soumise à la dure loi des taux de change. Plus de deux tiers de son chiffre d’affaires se font en dehors de la zone euro. Elle ne subit pas de contre-coups saisonniers avec une répartition de 51 et 53 % respectivement au seconde semestre 2017 et second semestre 2015-2016.

Mise à part un risque sur la conjoncture économique et la survalorisation de son cours de Bourse, son business serait perturbé par des problèmes d’approvisionnement sur leur chaîne de production.

Côté opportunités. Même si à court terme ça peut tanguer, les pays émergents en particulier en Asie, seront encore la locomotive de leur croissance future avec l’émergence de classes moyennes à dominante élitiste. Le cycle majeur d’Ouest vers L’Est est déjà marche et en train de gérer sa phase d’adolescence.

Pour offrir une meilleure expérience client et élargir son spectre clientèle, Hermès a mis en place une politique de stratégie digitale depuis 2016. Voulant augmenter sa visibilité auprès du grand public, elle s’est associée avec Apple pour les montres connectées. D’ailleurs, les deux entreprises ont un point commun : l’authenticité.

 

Le mot final sur Hermès

Hermès est une entreprise qui a fait ses preuves en Bourse sur plusieurs décennies. Elle a traversé sereinement les deux dernières crises économiques et financières. Comme c’est un héritage familial, le risque de dérapage financier est relativement faible. Bien que le management est conservateur dans sa manière de gérer l’entreprise, il scrute en coulisse les différents vecteurs de communication à l’instar de la transformation digitale pour améliorer la satisfaction client.

La réputation de la marque Hermès a un pouvoir d’attraction qui établit et renforce la relation de confiance auprès des clients. N’oubliez pas dans le secteur du luxe, ce sont les belles histoires qui permettent de gagner en crédibilité.

 

Disclaimer : L’auteur de l’article détient des positions au nominatif pur sur l’action en question. Les informations, opinions et graphiques de l’article sont le reflet des convictions de l’auteur et utilisés à vocation pédagogique. La précision des informations apportée n’est pas garantie à 100 %. Tout lecteur doit faire sa propre opinion en faisant des recherches complémentaires afin de déterminer quelles sont les meilleures opportunités d’investissement à son profit. Vous assumez la responsabilité de toute décision prise suite à la lecture de l’article. Le fondateur d’Upside Bourse se désengage de toute responsabilité sur vos actions et vos décisions.

Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on TwitterSovanna Sek on Youtube
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.