Krach ou grosse correction : Arrêtez de suivre en permanence les cours de Bourse

Featured Video Play Icon

Certains d’entre vous ont bravé le froid qui s’abat sur l’Hexagone. Manque de bol, les marchés financiers ont choisi ce moment-là pour entamer une correction sèche.

Il ne vous a pas échappé que Wall Street s’est pris un branlée. Sans surprise, les indices asiatiques et européens les ont suivi à la baisse.

La plupart des soi-disant experts de marché ont cherché des raisons à cette grosse correction. Sauf que les raisons étaient déjà intégrées dans les cours : hausse des taux obligataires, hausse des salaires dans une moindre mesure, retour d’inflation.

Puis ensuite, ils ont cherché des boucs émissaires comme les fond short à effet levier sur la volatilité et la gestion passive via les ETF. Les investisseurs professionnels qui pariaient sur la baisse de la volatilité ont pris cher. Pour se rattraper, ils devaient racheter des couvertures.

Le bémol après cette correction est que les couvertures coûtent très chères pour se protéger contre une nouvelle baisse des marchés d’après Philippe Béchade de la Bourse au Quotidien. Il est possible d’avoir des répliques sismiques parce que d’autres investisseurs ont été pris à contre-pied.

En réalité, les marchés financiers ont suivi leur propre logique. Les investisseurs professionnels ont trouvé l’occasion de prendre une partie de leurs bénéfices parce qu’ils ont gagné assez d’argent. Ils l’ont fait au moment où les investisseurs particuliers ont massivement investi sur les actions. Ne soyez surpris parce que c’est une des subtilités de la Bourse pour spolier les derniers participants à la fête.

Vous n’êtes pas rodé face à des phases de baisses en Bourse. Voici deux conseils bienvenues.

 

Coupez vos écrans pour ne pas suivre les cours de Bourse

Ce que je vous conseille dans ce contexte de marché agité si vous êtes investisseur de long terme comme moi, c’est de prendre sur soi en cessant de suivre régulièrement les cours de Bourse sur PC, smartphone ou tablette. Bref, coupez vos écrans.

D’ailleurs, c’est une habitude que vous devez adopter impérativement. Néanmoins, je conçois que ce n’est pas si évident dès vos premiers pas. Vous devez faire un travail sur vous même. Cela viendra avec de l’expérience en testant des stratégies conformes à vos attentes et votre profil de risque.

Sinon, vous risquez de rentrer dans un cercle vicieux psychologique qui pourrait vous mettre dans des situations graves. Cela pourrait rejaillir négativement votre vie personnelle et professionnelle. Dans le cas où vous avez une vie de famille, les problèmes financiers ne font pas bon ménage.

 

Suivre l’exemple de Warren Buffett & Co

Deuxième conseil pour ne plus être sous l’emprise des cours de vos actions. Inspirez-vous des légendes de la Bourse comme Warren Buffett ou Benjamin Graham.

Ces deux-là sont des défenseurs de l’investissement de long terme. Leurs méthodes ont traversé avec succès les différentes crises boursières. Pour eux, ce sont les fondamentaux des entreprises qui priment en premier lieu. Les cours des actions doivent être relégués au second plan parce raisonner uniquement sur ce critère, c’est la ruine assurée.

Je m’en inspire à titre personnel pour trouver des actions de belle qualité à des prix raisonnables.

Pour être sincère avec vous, j’en ai acheté. Au début de l’année 2018 avec le leader mondial de la bière, Anheuser Bush Inbev parce qu’elle est délaissée injustement par le marché. Son acquisition du second mondial SAB Miller est lourde à digérer sur le plan business. Je ne suis pas étonné que les investisseurs se soient retirés ou éloignés du dossier.

Ordre bourse AB Inbev

Ordre d’achat sur AB Inbev

J’ai profité de la mini-panique du mardi 6 février 2018 pour acheter Unibail Rodamco qui se cotait en-dessous de son actif net réévalué ou sa valeur intrinsèque de long terme. J’avais programmé depuis quelques mois un warning en-dessous de 200 €. Ensuite, j’ai pris une marge de sécurité en-dessous de ce seuil symbolique pour initier une position.

Ordre d'achat sur Unibail Rodamco

Ordre d’achat sur Unibail Rodamco

Après ce qui se passe dans les jours ou les mois qui viennent, cela m’est égal. Je sais que ça peut vous surprendre comme raisonnement pour investir en Bourse. Unibail-Rodamco est le gold standard des REIT ou de l’immobilier coté qui a le luxe de maintenir son dividende lors de la période crise 2007-2009 bien qu’elle a fait des pertes.

En investissant dans cette valeur, je pars dans l’esprit de toucher régulièrement des dividendes et atteindre mon objectif de 1000 € de dividendes.

Si son cours de Bourse baisse encore, je dis tant mieux parce que je pourrais optimiser mon prix de revient en respectant une marge de sécurité en-dessous de la valeur intrinsèque. Globalement sur Unibail-Rodamco, j’ai adopté une attitude contrariante.

Par ailleurs, un coup de gueule sur l’impact négatif des taux d’intérêt sur les REIT, c’est difficilement vérifiable. Pour cela, je vous ai apporté la preuve via des graphiques. Lors des années 1970 et 1980 qui sont des périodes d’inflation, les REIT se sont bien comportés.

Performance des actifs dans les années 1970

Performance des actifs dans les années 1970

 

Performance des actifs dans les années 1980

Performance des actifs dans les années 1980

 

Alignement des planètes à la baisse sur les indices européens ?

Enfin j’ai discuté sur Twitter avec un follower qui me disait que l’évolution des indices européens l’inquiétait. Du coup, j’ai jeté un œil sur les graphiques en données hebdomadaires.

Eh bien, il n’a pas forcément tort. J’ai pris un des indices majeurs en Europe, le DAX. Vous voyez une éventuelle épaule tête épaule. Pour l’instant, il y a rien de définitif.

DAX inquietude

Surveillez attentivement la zone des 12 000 points. Il existe une possibilité de rebond technique vers 12 850 pour aller encore plus bas avec une rupture de la ligne de tendance de long terme qui date de mars 2009.

Si tel est le cas, ça sent le caca. Mais de là à dire que c’est la fin du monde. Ne poussons pas le bouchon trop loin parce que les actions sont des entreprises.

 

Si vous achetez ou détenez des actions de belle qualité, vous ne devez pas craindre le krach boursier.

Pourquoi ?

Parce qu’elles prendront des mesures pour sauvegarder la valeur actionnariale. A commencer par le dividende.

Je répète une nouvelle fois. Cessez d’être accro aux cours de vos actions. Considérez que votre portefeuille boursier est votre entreprise et non un ticket de loterie.

Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on TwitterSovanna Sek on Youtube
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.