Mes meilleures et pires performances de 2017 en Bourse

Featured Video Play Icon

L’année 2017 m’a souri en Bourse. Pour la deuxième année consécutive, la performance de mon portefeuille est dans le vert : 2 % sans les dividendes réinvestis et 4,5 % avec les dividendes réinvestis.

Lentement et sûrement, je suis dans la bonne voie pour devenir un bon investisseur en Bourse sur le long terme. Comme quoi, vous n’avez pas besoin d’un diplôme de finance. Le bon sens suffit amplement. En tout cas, c’est à la portée si vous mettez de la volonté et disposez de fructifier une partie de votre temps libre dans votre éducation financière.

Certains d’entre vous me diront que je n’ai pas battu le marché.

Certains d’entre vous me diront que c’est médiocre.

Certains d’entre vous me diront que vous avez fait mieux que moi.

Et alors.

Je m’en moque complètement. Pourquoi ?

Parce que j’investis dans un nouvel état d’esprit en privilégiant la régularité de performance en capital et l’accumulation des revenus via les dividendes. Cela m’oblige de revoir la composition de mon portefeuille mais je ne fais pas de manière radicale pour ne pas pénaliser la performance.

Pour y arriver à mes fins, je cible plus particulièrement des actions de belle qualité dont je vante les mérites sur la formation Portefeuille Zen et Rentable.

Parce que l’idée de battre le marché n’est pas une fin en soi et ne fait pas de vous un bon investisseur. Le plus important pour être régulièrement performant en Bourse est de savoir construire les fondations de votre portefeuille boursier.

Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ?

  • Quels sont vos objectifs d’investisseur ?
  • Comment vous calibrez votre tolérance au risque par rapport à vos objectifs ?
  • Comment vous analysez une action en fonction du secteur et de sa volatilité historique ?
  • Comment vous déterminez vos motivations à l’achat d’une action ?
  • En aval, comment vous gérez vos positions de votre portefeuille face à des situations de marchés optimistes, euphoriques, pessimistes ou dépressives ?

 

Mouvement de mon portefeuille en décembre 2017

J’ai allégé ma position sur Wheaton Precious Metals avec une plus-value de 15 % pour optimiser mon exposition sur le secteur aurifère et réinvestir une partie de cette somme sur un secteur qui rapporte plus de revenus.

Si vous avez l’ambition de devenir un bon investisseur sur le long terme ou à la Warren Buffett, vos performances en Bourse dépendent de votre capacité à prendre parfois vos bénéfices. Je l’ai fait en partie en allégeant ma position sur SEB avec une plus-value de 182 %.

Je vous annonce la création de mon portefeuille de REIT avec l’objectif de toucher plus de revenus. Pour le moment, je ne vous en dis pas plus sur mes intentions dans ce secteur.

 

Mes meilleures performances de 2017 en Bourse

Apple : +28%. C’est le n°1 de mon portefeuille en termes de performance en Bourse. C’est également une des rares entreprises technologiques qui est rentable. Avec la montagne de cash qu’elle possède, vous pouvez voir venir avec sérénité. Cessez de faire l’analogie avec la bulle des dotcoms parce que les business model ont évolué dans le secteur technologique.

GTT : +22 %. L’entreprise spécialisée dans le confinement pour le transport et stockage de GNL s’est redressée spectaculairement grâce à des carnets de commande en hausse. Elle fait globalement une marge nette de 50 %. Ce qui rare dans le secteur de l’énergie. Elle distribue environ 80 % de ses bénéfices en dividende.

SEB : +20% qui a profité de la bonne santé de la consommation en Europe et en Asie. C’est une entreprise qui est gérée par un management compétent et honnête. Sans être euphorique, j’ai entièrement confiance sur l’avenir de l’entreprise qui prend à bras le corps la transformation digitale. Toutefois, cela ne m’a pas empêché de prendre une partie de mes bénéfices

 

Mes pires performances de 2017 en Bourse

Bic : -23 %. C’est une erreur de ma part et la performance la plus catastrophique en Bourse de l’année 2017. Je l’assume complètement. Elle m’a fait mal dans mon orgueil parce que c’était une action de ma check-list personnelle. Je pensais que le pire était passé mais mon diagnostic fondamental s’est avéré fausse.

IBM : -19 %. Depuis quelques années, la transformation du hardware-software vers le big data et le cloud peine à porter ses fruits. Les investisseurs perdent patience mais oublient que Big Blue a un trésor caché. Quel est ce trésor caché ? C’est la blockchain qui a un potentiel inestimable.

 

Est-ce le moment d’investir en actions ? : Une question que je préfère botter en touche

À présent, vous souhaitez savoir si ça vaut le coup de mettre un kopeck sur le marché actions. C’est une question que vous retrouverez sans cesse dans les médias financiers.

Pour ma part, je préfère ne pas répondre à cette question parce que cela ne vous mènera à rien pour progresser et devenir un bon investisseur en Bourse. Je suis sûr que Warren Buffett serait du même avis.

Je vous recommande une des citations de l’Oracle d’Omaha :

Our favorite holding period is forever.

En réalité et par expérience, il n’existe pas de timing idéal pour vous positionner à l’achat sur une action.

Focalisez-vous en premier lieu sur les fondamentaux et la valorisation de l’action. Lorsque vous constatez que les voyants sont au vert à ces niveaux. Vous pouvez éventuellement vérifier si l’analyse technique les traduit par anticipation.

Si tel est le cas, vous pouvez envisagez de passer à l’achat sur l’action parce que vous avez réduit votre incertitude dans le processus de votre décision d’investissement. Surtout, n’oubliez de vous adapter au contexte de marché.

Pour 2018 et bien que cela n’engage que moi, je crains un retour d’une forte inflation dans les pays développés mais pas forcément par le pétrole. Comme l’inflation est interconnectée aux 4 coins de la planète, c’est la Chine qui a les clés en main.

Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on TwitterSovanna Sek on Youtube
Sovanna Sek

Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.


Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l’or.