Phases de Weinstein : Comprendre pour bien investir en Bourse

phases de weinstein bourse

Si vous voulez investir sur le marché actions sur le moyen-long terme par le biais de l’analyse technique, les phases de Weinstein au nombre de quatre peuvent vous aider dont nous pouvons faire une similitude à celles de la bulle spéculative. D’une part, elles permettent de se situer par rapport au cycle boursier. D’autre part, cela évitera de faire des erreurs préjudiciables comme moi. Avant d’aller plus dans le détail, l’unité de temps hebdomadaire en complément d’une moyenne mobile à 30 semaines sera utilisée pour analyser calmement et pertinemment ses phases.

phases du cycle de weinstein

Si vous tenez à creuser le sujet, Stan Weinstein va vous enlever une épine dans le pied dans son livre Secrets pour gagner en Bourse à la hausse ou à la baisse pour savoir comment acheter et sécuriser vos gains.

 

La phase d’accumulation

Le cours de l’action ou l’indice parvient à se stabiliser et rentre dans un canal horizontal ou trading range après la phase de capitulation. Quant à la moyenne mobile à 30 semaines, elle s’aplatit. Petit à petit, les vendeurs deviennent rares sur le marché. C’est à ce moment précis que des insiders et contrariens saisissent des opportunités d’investissement à bon compte.

À titre personnel, une de mes stratégies de trading est d’attendre le retournement de tendance à la hausse par l’intermédiaire d’Ichimoku. Le compléter par la reconnaissance des phases de Weinstein peut m’être utile pour une analyse de fond.

 

La phase d’expansion

C’est le début d’une tendance haussière pouvant s’expliquer techniquement par une cassure d’une résistance majeure ou une ligne de tendance baissière de fond ou bien une validation d’une figure chartiste telle que l’épaule-tête-épaule inversée. Le cours de l’action ou indice croise à la hausse la moyenne mobile à 30 semaines puis poursuit son ascension ascendante. Cela prouve la présence des professionnels de la finance (investisseurs institutionnels, gérants de sociétés de gestion) et des investisseurs particuliers avisés.

Si vous souhaitez bien investir en Bourse sur le marché actions, c’est à partir de cette phase que vous devez prendre des positions à l’achat. L’utilisation de l’analyse technique sera primordiale.

 

La phase de distribution

Cette phase de Weinstein indique généralement que les insiders encaissent une partie de leurs bénéfices ou vendent totalement quelques actions de leur portefeuille. Malheureusement, les investisseurs particuliers naïfs ou «Main Street» rentrent massivement à ce moment-là en se disant que ça montera jusqu’au ciel et les banques centrales seront toujours là en dernier ressort. Lorsque ce mouvement sera bien avéré, l’opération «tondre les moutons» de la part des mains invisibles commencera dans un premier temps par une bataille entre acheteurs et vendeurs.

Techniquement, le cours de l’action ou l’indice va osciller dans un canal horizontal après la validation de la fin de la phase d’expansion par l’intermédiaire d’une rupture d’une ligne de tendance haussière et la moyenne mobile à 30 semaines s’aplatit.

 

La phase de capitulation

Elle commence par la cassure d’un support du canal horizontal présent dans la phase de distribution et une pente descendante de la moyenne mobile à 30 semaines. Une première panique va se propager au sein de la communauté financière. Fort heureusement pour elle, le retour à la normale revient en force sauf que cela cache un vice technique appelé «bull trap» (piège à la hausse). Alors que tout le monde croit que tout va soi-disant bien, les mains invisibles enclenchent la dernière étape de l’opération «Tondre les moutons» qui va faire mal à la fois aux professionnels de la finance et investisseurs particuliers naïfs.

 

Étude de cas avec l’action L’Oréal en unités hebdomadaires (A l’heure de la guerre commercial USA vs Chine et la perte de crédibilité de la FED)

investir action l'oréal

Inutile de vous présenter L’Oréal, un des meilleurs fleurons du CAC 40. C’est une action de fond de portefeuille pour la majorité des investisseurs particuliers français. Je mange mon chapeau d’avoir loupé une opportunité unique au moment de la crise de la zone euro à l’été 2011. A cette époque, je balbutiais en Bourse.

Si je reviens à nos moutons, la moyenne mobile à 30 semaines reste sur une pente ascendante malgré la guerre commerciale entre les USA et la Chine, et la perte de crédibilité de la FED. Elle est au contact d’un support autour de 235 euros. Sauf scénario systémique en vue, conclure qu’investir sur l’action L’Oréal est révolu, me semble prétentieux au regard des phases de Weinstein. D’ailleurs, il n’existe pas à ce jour de phase de distribution avant d’envisager un bear market.

 

Si la phase de capitulation a lieu, des opportunités d’investissement d’achat à bon compte s’ouvriront

Comme je le répète souvent, la Bourse est un système boom bust 1. En cas de krach boursier, les professionnels de la finance seront obligés de déboucler la majorité de leurs positions pour sauver ce qui reste. Quant aux investisseurs particuliers qui pensaient que gagner en Bourse était si facile, ils attendront le bout de la dernière phase de Weinstein pour vendre.

Pour réussir en Bourse sur le long terme, les investisseurs particuliers devront faire preuve de caractère quand M. le Marché est de mauvais humeur et avoir à l’esprit que les krachs et les crises de toute sorte sont temporaires dans l’histoire de la Bourse.

De plus, ils représentent des opportunités uniques d’achat à bon compte sur des entreprises de belle qualité qui ne se représenteront pas de sitôt même si je reconnais qu’il y aura des conséquences économiques et sociales pas très belles à voir.

Enfin, lorsqu’on investit dans des entreprises cotées en Bourse, les investisseurs particuliers oublient le facteur dividende pouvant jouer de manière non négligeable le rôle de ceinture de sécurité lorsque M. le Marché n’a pas le moral.

1 Source Les Investisseurs de Légende : Les Leçons des Plus Grands Traders de Glen Arnold, Éditeur Pearson, Collection Village Mondia