Reporting portefeuille Upside Bourse novembre 2017 : -0,47 %

Featured Video Play Icon

À l’image de cette année, la performance de mon portefeuille ne décolle pas vraiment mais je ne vais pas me plaindre après plus de 27 % en 2016. En novembre 2017, c’est du rouge à -0,47 %.

À quelques semaines de la fin de l’année, j’espère que les dieux seront avec moi pour enchaîner une deuxième année consécutive dans le vert. Malheureusement, ce sont les forces de marché (et non les banques centrales) qui décideront de la tendance des dernières semaines.

 

Tops du mois

  • GTT qui s’est bien ressaisie. La baisse du mois d’octobre était saine après que le titre a fait une belle remontada depuis juillet.
  • Hormel Foods. Une valeur purement défensive dans le secteur de l’agroalimentaire pour affronter un prochain bear market.

 

Flops du mois

  • SEB. Sans véritable explication rationnelle. Il se peut que les attentes des investisseurs soient exigeantes.
  • Henkel. Suite à ses derniers publications trimestrielles, l’entreprise allemande ne veut pas s’engager sur des perspectives de croissance optimistes. Je pense qu’elle a raison lorsque le cycle boursier et économique est proche de l’Everest.

 

Pour 2018, je vous recommande la prudence

Les marchés actions sont à des niveaux historiques ou proches. La volatilité est relativement faible. Les acteurs de marché jouent la complaisance face aux risques géopolitiques ou politiques et pensent que les banques centrales seront là en cas de pépin. Je n’en suis pas si sûr. Si j’étais à votre place, les banques centrales seront tôt ou tard votre ennemi.

Dans ce contexte de marché, soyez sélectif pour trouver des actions de belle qualité à un prix raisonnable que ce soit au niveau du PER ou de la fameuse valeur intrinsèque. Certes, je le répète encore.

En 2018, ma crainte vient d’une inflation élevée dans les pays développés. D’où l’inflation peut-elle venir ?

Elle pourrait venir de la Chine qui pourrait l’exporter à travers les pays développés, en particulier les États-Unis. Pour alléger la montagne de dettes dans le privé et le public, la Chine pourrait avoir recours à l’inflation.

Comme j’ai les couilles de mes convictions, les banques centrales seraient contraintes d’arrêter brusquement leur politique monétaire accommodante et remonter les taux pour éviter le risque inflationniste. Mécaniquement, les marchés actions vont chuter. De quel ordre ? 10, 20, 30 ou 50 %. En réalité, je n’en sais rien.

Néanmoins, je préfère ne pas pousser le bouchon trop loin parce que je parle d’un risque inflationniste qui va ralentir la croissance économique. En tout cas, cela n’engage que moi.

Sovanna Sek on FacebookSovanna Sek on GoogleSovanna Sek on LinkedinSovanna Sek on TwitterSovanna Sek on Youtube
Sovanna Sek
Sovanna SEK est un investisseur de long terme passionné par la Bourse avec pour modèle, Warren Buffett. Il vous donne des conseils pratiques pour construire et gérer un portefeuille boursier rentable sur le long terme.

Il est également un défenseur de la stratégie buy and hold et de l'or.